Ne manquez pas !
Accueil / Est / Virginie, le « Vieux Dominion »

Virginie, le « Vieux Dominion »

Virginie, le « Vieux Dominion »
4.6 (91.67%) 12 votes

Surnommée le « Vieux Dominion », la Virginie est un Etat gracieux, façonné par l’histoire. Située au milieu du littoral atlantique, voisin de Washington DC, à mi-chemin entre New York et la Floride, la Virginie s’étend de la côte jusqu’aux Blue Ridge Mountains, aux Appalaches et aux monts Allegheny.

Etat historique du  Sud, la Virginie est l’une des 13 colonies d’origine. La première implantation européenne y fut fondée dès 1584 par le navigateur britannique Walter Raleigh, dont l’actuelle capitale porte le nom.

Mais la première colonie permanente sur ce territoire fut fondée en 1607, il y a donc un peu plus de quatre siècles, à Jamestown, sur la rive nord de la James River. La colonie, après des premières années très difficiles, allait finalement connaître une grande prospérité grâce à la culture du tabac, puis à l’importation de travailleurs originaires d’Afrique : les premiers esclaves en terre américaine.

Etat des grandes plantations, des belles demeures classiques, de la production de tabac, le « Vieux Dominion » fut une des premières colonies à se soulever contre la couronne d’Angleterre.

Avant d’être l’Etat tel qu’on le connaît aujourd’hui, 10e Etat à avoir adhéré à l’Union (le 25 juin 1788), ce que l’on appelait autrefois la « Virginie » était un territoire beaucoup plus vaste, s’étendant sur les actuels Virginie de l’OuestOhioKentucky et Tennessee, et jusqu’à l’Illinois.

La Virginie joua en compagnie du Massachusetts un rôle de premier plan dans le mouvement d’indépendance à l’égard de l’Angleterre; elle proclama (en 1776) la « Virginia Déclaration of Rights » qui eut une grande influence sur la rédaction de la Déclaration d’Indépendance (1776) et sur la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen » (1791). La Virginie fut le 10e Etat à entrer dans l’Union, en 1788. Etat Sécessionniste, elle vit se dérouler sur son sol les principales batailles de la guerre civile dont elle eut à subir les effets destructeurs.

La Virginie est la terre natale de huit présidents américains : Georges Washington, Jefferson, Madison, Monroe, Harrison, Tyler, Taylor et Woodrow Wilson.

S’étirant du littoral atlantique, à l’est, aux Appalaches, à l’ouest, l’Etat  rejoint par sa pointe nord Washington DC, la capitale fédérale des Etats-Unis, dont les quartiers d’habitation s’étendent en partie sur la Virginie, en partie sur le Maryland.

Banlieue de Washington, le nord de la Virginie est  la région la plus densément peuplée, avec les villes d’Alexandria, d’Arlington, de Vienna, de Fairfax ou de Springfield.

La pointe ouest de l’Etat s’étend vers la vallée de la Shenandoah (et le Shenandoah National Park) et les Blue Ridge Mountains. Une fantastique région de grands espaces forestiers et montagneux pour les amateurs de belles randonnées et de nature.

A l’est, la Virginie étend ses plages de sable, très appréciées des citadins en été, sur le littoral de l’Océan Atlantique.


Richmond

Richmond, la capitale de la Virginie, est située à 160 km au sud de Washington, dans la partie centrale de l’Etat, entre littoral et contreforts montagneux. Sur un site autrefois occupé par les Indiens Powhatan les premiers colons, négociants en fourrures et en tabac, arrivèrent dès 1607.

Richmond est ainsi l‘une des villes les plus anciennes des Etats-Unis. Capitale d’Etat depuis 1782, elle fut aussi capitale des Etats confédérés durant la Guerre de Sécession.

En grande partie détruite vers la fin du conflit fratricide, la ville a tout de même conservé quelques trésors architecturaux comme le capitole d’Etat, construit sur des plans de Thomas Jefferson, dans un style palladien et inspiré de la Maison Carrée de Nîmes. Plusieurs fois rénové, doté au début du 20e siècle d’une aile droite et d’une aile gauche, il reste malgré tout un bâtiment historique, fidèle aux plans de Jefferson.

C’est à Richmond, dans l’église St John, la plus ancienne église de la ville que le patriote, Père fondateur, et partisan farouche de l’Indépendance, Patrick Henry, lança son poignant discours « la liberté ou la mort« .

Le Musée des Confédérés et la White House of the Confederacy, une belle demeure « antebellum » qui fut le quartier général du futur président Jefferson Davis, mettent en lumière le point de vue Sudiste de la Guerre de Sécession.

En bordure de la James river, dans les bâtiments industriels en ruine, conservés sous le nom d’American Civil War Center, a été installée, en hommage à Abraham Lincoln, une statue le représentant avec son fils Robert Todd Lincoln.


Mount Vernon

A quelques kilomètres au sud de Washington, près d’Alexandria et sur les rives du Potomac, se trouve la tombe de George Washington, premier président des Etats-Unis, ainsi que la maison, magnifiquement restaurée, qu’il occupa à partir de 1754 et jusqu’à sa mort, en 1799. Rachetées par une association en 1858, la plantation et la maison du premier héros américain et dans laquelle il repose aux côté de son épouse, mérite sans aucun doute une visite. Meublée et décorée d’objets d’époque et de souvenirs du grand homme, Mount Vernon est la demeure historique la plus visitée des Etats-Unis.


Williamsburg

A 80 km au sud-est de Richmond, Williamsburg, la capitale restaurée de la Virginie coloniale, recrée de façon authentique l’époque ou l’Amérique émergeait pour la première fois en tant que nation. On y découvrira l’historique Capitole, le palais de Justice, le palais du Gouverneur, la prison, la Raleigh Tavern et d’autres bâtiments, boutiques, échoppes ou maisons individuelles entourées de leur petit jardin, restituant fidèlement l’atmosphère d’une colonie américaine au 18e siècle.

 
Busch Gardens
A moins de six kilomètres au sud-est de Williamsburg, Busch Gardens est un parc à thème consacré au « Old Country », l’Amérique du 17e siècle. Il illustre l’héritage européen et tout particulièrement celui de la France, de l’Angleterre et de l’Allemagne.La France y est représentée avec ses cafés, ses Trois Mousquetaires, et une réplique du circuit du Mans avec des voitures anciennes. Bush Gardens est réputé pour son décor et l’esthétique de ses aménagements.

Jamestown

Jamestown, à 13 km au sud, fut la première colonie anglaise durable au Nouveau Monde, fondée en 1607. Le vieux clocher de 1639 subsiste. A proximité, le Fort James, reconstruit, et les répliques grandeur nature de trois navires qui devancèrent le Mayflower de 13 ans.

Hampton

A 50 km plus au sud, les colons anglais avaient implanté un poste de garde afin de surveiller l‘accès à la James River et aux nouvelles colonies. C’est là que débarqua, le 13 mai 1607, le capitaine John Smith dont l’histoire raconte que, capturé et condamné à mort par les Indiens Algonquins, il fut sauvé grâce à l’intervention de la fille du chef : Pocahontas.Old Point Confort et son phare marquent le point d’entrée vers l’embarcadère historique d’Hampton Road à l’embouchure de la James River. Au pied du phare, Fort Monroe fut établi durant la Guerre de Sécession, à l’emplacement du Fort George qu’avaient autrefois établi les colons. On y visitera le Casemate Museum (où fut emprisonné durant la guerre le Général Jefferson Davis).

Virginia Beach
A l’embouchure de la Baie de la Chesapeake, et face à l’Océan Atlantique, Virginia Beach est une station balnéaire très appréciée mais aussi la communauté urbaine la plus peuplée de Virginie. On y visite le point d’arrivée des premiers colons anglais en 1607 (First Landing Cross), le phare de Cape Henry (1792), l’Adam Thouroughgood house (l’une des plus anciennes maisons coloniales de Virginie), mais aussi l’Aquarium de Virginie, ou le Musée d’Art contemporain. Le principal attrait de Virginia Beach reste cependant ses 30 km de plages dotées d’un équipement touristique abondant.

Charlottesville
Petite ville très agréable et très appréciée pour sa qualité de vie et pour les charmantes rues piétonnes de son centre-ville, Charlottesville se situe à 110 km à l’ouest de Richmond, à proximité des Appalaches et du Parc National du Shenandoah.C’est là que Thomas Jefferson construisit sa magnifique demeure de  Monticello, aujourd’hui lieu de pèlerinage national : une construction à trois étages, comprenant 35 pièces, parfait exemple de l’architecture classique américaine. Féru d’architecture, Jefferson consacra toute sa vie à construire, aménager et développer la demeure et ses jardins. Il y mourut le 4 juillet 1826, 50 ans jour pour jour après avoir signé la Déclaration d’Indépendance.Charlottesville conserve aussi la chambre du poète Edgar Allan Poe à l’Université de Virginie, prestigieux établissement qui reçut aussi William Faulkner, Gertrude Stein, Julien Green et Truman Capote.

Lexington
C’est à Lexington, au sud-ouest de Charlottesville, que furent enterrés le Général Robert Lee et Stonewall Jackson.
On y admire le fameux Natural Bridge, arche naturelle haute de 66 mètres. Les Indiens la vénéraient, et l’appelaient le Pont de Dieu. George Washington en releva les cotes et grava ses initiales sur la paroi sud-est. Thomas Jefferson en devint propriétaire en la rachetant au roi d’Angleterre George III.

A 145 km au nord de Lexington se trouvent les fantastiques formations souterraines des Luray Caverns, découvertes en 1878 et connues pour leur « Great Stalagpipe Organ« , instrument de la famille des xylophones, qui produit des sons en frappant les stalactites.

Skyline Drive
Dans les Blue Ridge Mountains de Virginie, la Skyline Drive, longue de 170 km et qui traverse dans toute sa longueur le Shenandoah National Park, est peut-être la route panoramique la plus spectaculaire de l’Est des Etats-Unis.

A partir de Front Royal, en direction du sud vers le Blue Ridge Parkway (une autre route scénique), elle se poursuit jusqu’au Parc National de Smoky Mountain en Caroline du Nord et dans le Tennessee.

Personnages célèbres nés en Virginie
George Washington (1732-1799), premier Président des Etats-Unis est né dans le comté de Westmoreland. Thomas Jefferson (1743-1826), troisième président des Etats-Unis, était originaire de Shadwell. James Monroe (1758-1831), cinquième président des Etats Unis, naquit dans le comté de Westmoreland. Vingt-huitième président des Etats-Unis, Woodrow Wilson (1856-1924) vit le jour à Staunton. Etaient aussi originaires de Virginie, les présidents Harrison, Madison, Taylor et Tyler. La légendaire chanteuse de jazz Ella Fitzgerald (1917-1996) naquit à Newport News. Le romancier Tom Wolfe (Le Bûcher des vanités…) est né en 1931 à Richmond; William Styron est né en 1925 à Newport News. La Virginie est l’Etat de Naissance du champion de tennis et activiste social Arthur Ashe (1943-1993), né à Richmond. Dans le monde du cinéma, sont nés en Virginie Warren Beatty, en 1937, Sandra Bullock en 1964 et Shirley MacLane en 1934.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.