Ne manquez pas !
Accueil / New York / Lower East Side

Lower East Side

Lower East Side
4.3 (86.67%) 3 votes

Au sens large, le Lower East Side de Manhattan englobe toute la partie sud-est de l’île, du sud de la 14e rue à South Street Seaport, et de l’East River à Broadway, recouvrant ainsi sous son aile Chinatown, Little Italy, Soho, Noho et l’East Willage.

Le Lower East side fut longtemps un secteur de transit pour les nouveaux arrivants, Irlandais, Allemands, Juifs d’Europe de l’Est, Grecs, trop peu fortunés pour aller s’implanter ailleurs que dans les sordides tenements de ce quartier à l’aspect désolé mais très tôt surpeuplé. A la fin du 19e siècle, le Lower East Side comptait la plus forte densité de population au monde.

Aux premières vagues d’immigration s’en ajoutèrent de nouvelles :  Russes, Roumains, Hongrois, Grecs, Polonais, Italiens, Ukrainiens, qui développèrent ici une communauté très importante.
Le mélange des populations et des conditions précaires d’existence firent du quartier un lieu où la question sociale et politique tenait le devant de la scène. Les réunions étaient fréquentes et les notions naissantes d’anarchisme, de communisme ou de socialisme y étaient largement débattues.  Les immigrants, arrivés avec leurs cultures, développèrent leurs journaux et leurs théâtres.

Lieu de misère du New York du début du 20e siècle, le Lower East Side fut pourtant, sans doute en raison de sa diversité de populations un riche terreau culturel ou vécurent enfants George Gershwin et son frère Ira, fils d’immigrés juifs de Russie, ou le compositeur Irving Berlin, lui aussi d’origine russe.

Après la Seconde guerre mondiale, la communauté juive ayant massivement quitté le quartier, principalement en direction de Brooklyn, le Lower East Side vit s’implanter une population d’Africains-américains et d’Hispaniques en provenance de Porto-Rico, attirés par les bas loyers du quartier et le mode de vie convivial qui y régnait et y règne toujours.

Williamsburg Bridge
Destiné à alléger le trafic sur le pont de Brooklyn alors saturé, le pont de Williamsburg fut le second pont à traverser l’East River. Sa construction nécessita sept ans de travaux. Il fut inauguré en 1903. Ses 2 230 mètres de longueur relient le Lower East Side à Brooklyn. L’envergure entre les deux piliers, longue de 488 m est soutenue par quatre câbles d’acier de 50 centimètres de diamètre. Le métro et quatre voies de circulation automobile s’en partagent le trafic.

Sara Delano Roosevelt Park
Ce parc tout en longueur prend naissance en bordure de Chinatown, au pied de la massive Confucius Tower, immeuble moderne destiné à loger la communauté asiatique en pleine expansion.

Le Quartier Juif de Lower East Side
Parmi toutes les vagues d’immigration qui traversèrent Lower East Side, l’immigration juive fut la plus massive, au point de faire du quartier la plus grande communauté juive du monde jusqu’au tournant du20e siècle, avec quelque 400 000 habitants aux alentours de 1920. Dans ce quartier peu accueillant les immigrants s’entassaient dans des tenements sans confort. Le pont de Williamsburg, lorsqu’il fut ouvert, fut perçu par cette communauté comme une sortie de secours de ces quartiers sordides, et le début d’une nouvelle vie sur l’autre rive de l’East River. Les tenements disparus, le quartier rénové est encore un foyer de la communauté juive américaine, à laquelle se sont joints plus récemment des immigrants chinois et portoricains.

Orchard Street
Une des rues les plus visitées du Lower East Side, connue pour son marché en plein air du dimanche, à la fois marché aux puces et marché de tissus et de vêtements. C’est le cœur du quartier juif d’autrefois. Les deux côtés de la rue étaient alors envahis par les marchands ambulants poussant des charrettes de légumes ou de préparations culinaires issues des cuisines du quartier.

Tenement museum
Les « tenements« , immeubles de rapport, sans confort, ou s’entassait la population misérable des nouveaux immigrants, apparurent dans le Lower East Side à partir de 1833 et se développèrent à vive allure dès 1850. Le Tenement museum occupe un immeuble du 90 Orchard Street, dans ce qui fut le quartier le plus peuplé de Manhattan et du monde au tout début du 20e siècle.Cet immeuble construit en 1863 est caractéristique de la politique de logements prévalant à cette époque.
Le rez de chaussée et le premier étage étaient réservés à des commerces.
Les trois étages supérieurs étaient chacun divisés en quatre appartements : trois pièces par logement (certaines sans fenêtre), la plus grande ne dépassant pas 12 m², les chambres étant d’une surface inférieure à 6m2. Soit au total quelque trente mètres carrés dans lesquels s’entassaient parfois plus de 12 personnes.
Jusqu’au tournant du 20e siècle, ces immeubles n’avait ni l’eau courante, ni toilettes, ni gaz d‘éclairage.
En 1932, les pouvoirs publics interdirent l’habitation dans les tenements.
Les étages supèrieurs furent murés. Ce building du 90 Orchard Street fut sauvé de la démolition et transformé en musée en 1988. Les habitations sont ouvertes au public depuis 1994.
Les conditions de vie dans les tenements du Lower East Side furent dénoncées par le journaliste et écrivain Jacob Riis, auteur en 1890 d’un ouvrage intitulé How The Other Side Lives (comment vit l’autre moitié).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.