Ne manquez pas !
Accueil / New York / Les Nations Unies

Les Nations Unies

Les Nations Unies
4.8 (95%) 4 votes

Le domaine extraterritorial des United Nations Headquaters, zone internationale appartenant à l’ensemble des Etats Membres, siège des réunions et de l’administration de l’ONU, s’étend entre la 1e Avenue (qui porte ici le nom de United Nations Plaza) et l’East River, entre les 42e et 48e rues.

Jusqu’en 1950, l’ONU fut installé provisoirement d’abord à Londres, puis dans les boroughs new-yorkais du Bronx (Hunter College) puis de Queens (Flushing Meadow) puis en dernier lieu à Lake Success, faubourg situé dans l’île de Long Island.

Sur les conseils du courtier new-yorkais William Zeckendorf, qui préconisait pour ce secteur urbain un programme d’assainissement, l’industriel John Davis Rockefeller 3rd acheta un terrain de 7 hectares, d’aspect peu engageant, couvert de friches industrielles, situé dans Turtle Bay (la Baie des Tortues) au bord de l’East River.

Turtle Bay
C’est dans ce secteur autrefois couvert de forêts qu’aurait été pendu en 1776 le patriote américain Nathan Hale, en qui les anglais pensaient avoir démasqué un espion.

Dans les années 1820 s’y trouvait, à l’extrémité est de la 42e rue, la Youle tower, ainsi nommée d’après le nom de son propriétaire, où l’on coulait les balles de fusil.

Ban Ki-Moon
La Construction

En 1947, l’Assemblée Générale de l’ONU approuva un projet de construction sur le terrain de Turtle Bay.

La réalisation fut confiée à des architectes de renom, originaires de onze pays, tels Le CorbusierOscar Niemeyer et Sven Markelius, travaillant sous la direction de Wallace Harrison.

Le gros des travaux fut achevé en 1952, et en octobre de la même année l’Assemblée Générale put se réunir pour la première fois dans le nouveau General Assembly Building.

Vue d’ensemble
Sur le côté Est d’United Nations Plaza sont hissés, du nord au sud et par ordre alphabétique (d’Afghanistan à Zimbabwe), les drapeaux des 191 Etats membres.

C’est en se plaçant au débouché de la 42e rue que l’on a la meilleure vue d’ensemble : au premier plan les formes mouvementées du General Assembly Building; derrière et à droite le bâtiment plat du Conference Building; plus loin à droite la silhouette élancée de Secretariat Building; tout à fait à droite, dans l’angle, la Dag Hammarskjöld Library.

Le Jardin
Le jardin comprend plusieurs sculptures, dons de divers pays, et parmi lesquelles on reconnaîtra celle offerte par l’Union Soviétique en 1959, intitulée « Faisons de nos épées des socs de charrues » (Let Us beat Swords into Plowshares).

Cadeau du Japon, la Cloche de la Paix (Japanese Peace Bell), offerte en 1954, fut fondue à partir de pièces de monnaie collectées par des enfants de 60 pays différents. Elle est présentée dans un abri en cyprès en forme de temple Shinto. Elle sonne traditionnellement au solstice d’été et à l’équinoxe d’automne.

Le General Assembly Building

Haut de 50 mètres, long de 36 et large de 23, son plan au sol rappelle la forme d’une lentille biconcave. C’est la plus grande salle des Nations Unies. Son toit est incurvé vers le sud. Il est doté de sept portes offertes par le Canada.

Dans le vaste lobby, on admirera :
-Le grand vitrail de Marc Chagall (hommage à Dag Hammarskjöld, le deuxième secrétaire général, mort dans un accident d’avion en 1961).
-Le Pendule de Foucault, offert par les Pays Bas en 1955.
-La mosaïque créée à partir d’une peinture de Norman Rockwell, intitulée The Golden Rule, offerte par les Etats-Unis en 1986 à l’occasion du 40e anniversaire des Nations Unies. Intitulée « Traite les autres comme tu souhaiterais être traité » elle a été fabriquée par des artistes vénitiens.

On parvient au cœur de l’édifice dans le General Assembly Hall, également appelé Auditorium, coiffé d’une coupole et décorée de peintures murales de Ferdinand Léger offertes par un donateur anonyme.

L’emblème des Nations Unis (une carte du monde vu du Pôle Nord et entourée de rameaux d’olivier, symboles de paix) est fixé au-dessus de la tribune des orateurs.

Les cabines des traducteurs et de la presse sont disposées sur les côtés.

Quelque 900 places sont réservées aux délégués, 300 à la presse, et 600 aux visiteurs, réparties sur les gradins supérieurs.

Toutes les places sont munies d’écouteurs permettant d’entendre la traduction simultanée des discours.

Au sous-sol de ce bâtiment se trouve le bureau de poste dans lequel les philatélistes peuvent acheter les célèbres timbres de l’ONU, qui ne sont utilisables que pour des envois effectués à l’intérieur de l’organisation internationale.

Conference Building
Situé en bordure de l’East River, le Conference Building est directement relié au General Assembly Building et au Secretariat Building. Long de 165 mètres, il a une forme allongée et relativement plate.

Le bâtiment abrite trois salles de conférences de tailles sensiblement égales.

Au nord, la Salle du Conseil Economique et Social, est un don de la Suède; sa décoration fonctionnelle est due à l’architecte suédois Sven Markelius.

Au milieu, la Salle du Conseil de Tutelle (Trusteeship Council), offerte par le Danemark, présente un décor en bois précieux, oeuvre de l’architecte danois Finn Juhl.

Au sud, la Salle du Conseil de Sécurité (The Security Council), offerte par la Norvège, est décorée dans des dominantes de bleu et or. Elle est l’oeuvre de l’architecte norvégien Arnstein Arneberg. La tapisserie murale, oeuvre de l’artiste norvégien Per Krogh, représente un phoenix renaissant de ses cendres, symbole du Monde après la Seconde guerre mondiale.

Secretariat Building
C’est l’immeuble le plus caractéristique et le plus « visible » des Nations Unies. Achevé en 1950, il s’élève sur le côté sud-est du Conference Building, il compte trente-deux étages pour une hauteur de 155 mètres. Long de 85 mètres et large de 21 mètres seulement, sa forme rappelle celle d’une boîte d’allumettes dressée.

C’est le siège administratif de l’Organisation mondiale des Nations Unis. Ce gratte-ciel aux formes élégantes et sobres séduit par sa pureté et par la continuité de ses lignes.

Les côtés de cet édifice à structure d’acier sont recouverts de marbre blanc veiné, tandis que les façades principales sont constituées de 5 400 fenêtres montées sur châssis d’aluminium, hermétiquement closes, aux verres filtrants aux reflets bleus et verts.

Dix huit ascenseurs et de nombreux escaliers mécaniques facilitent la circulation à l’intérieur du bâtiment.

Dag Hammarskjold Library
Cette bibliothèque fut construite grâce à l’aide financière de la fondation Ford. C’est un édifice en marbre clair, qui sert de bibliothèque de travail aux délégués et au personnel de l’ONU.

Ce nom lui fut donné en l’honneur du diplomate suédois et deuxième Secrétaire Général de l’ONU, Dag Hammarskjold (1905-1961) mort au cours d’une mission au Congo avant la fin de son mandat, dans un accident d’avion dont les circonstances n’ont jamais été éclaircies.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.