Ne manquez pas !
Accueil / New York / City Hall

City Hall

City Hall
4.3 (86.67%) 3 votes

Au milieu de City Hall Park, dans Murray Street, se trouve City Hall, l’Hôtel de Ville de New York, où se trouvent les bureaux du maire.

Le premier « Stadhuis » remonte à l’administration hollandaise. Il se trouvait dans Pearl street. Le Town Hall anglais, situé sur Broadway, lui succéda au 18e siècle.

L’actuel City Hall fut construit entre 1803 et 1812, sur des plans de Joseph-François Mangin et John McComb.

L’édifice est de style Renaissance française, aux lignes pures, avec un portique à colonnes corinthiennes au centre, et des ailes en retour. Il fut entièrement restauré en 1956.

La façade orientée sud est en marbre, tandis que, semble-t-il pour des raisons d’économie, et parce que personne n’imaginait alors que la ville pourrait continuer à s’étendre vers le nord, la façade nord fut bâtie en grès.

Le dôme, à l’intérieur duquel se trouvent une horloge et sa massive cloche, est surmonté d’une statue de la Justice.

A l’époque de la construction du City Hall, le bâtiment occupait l’extrême nord de la ville; on était encore loin d’imaginer que Manhattan aller se développer vers le nord avec une telle rapidité…

Après avoir gravi l’escalier extérieur et franchi le portique, on parvient dans le hall d’entrée doté d’un bel escalier tournant.

Au premier étage se trouve le bureau du maire (Mayor’s room).

Au deuxième, le bureau du gouverneur (Governor’s room), qui accueillit Lafayette en 1824. Il possède encore son mobilier d’époque.

Dans le musée, on remarquera le bureau et le fauteuil de George Washington, ainsi que son drapeau d’investiture.

Le City Hall n’abrite plus aujourd’hui que le bureau du Maire, et des salles de réception pour les événements et cérémonies officielles.

L’administration occupe les bureaux de l’immense Municipal Building depuis la création du Grand New York en 1898.

City Hall Park
Le parc entourant la mairie était à l’origine une prairie plantée d’arbres fruitiers où l’on donna lecture en 1776, en présence de George Washington, de la Déclaration d’Indépendance des États Unis.

Mais quelques semaines plus tard, le 22 septembre de la même année, les Anglais de nouveau maîtres de la situation en dépit de l’Indépendance proclamée, firent exécuter, près de Chambers street, le Capitaine Nathan Hale, âgé de 21 ans, qu’ils accusèrent d’espionnage.

Nathan Hale, héros de la Révolution américaine, qui prononça, avant d’être exécuté, la phrase devenue célèbre : « Mon seul regret est de ne pas pouvoir mourir plusieurs fois pour mon pays » (I only regret that I have but one life to loose for my country). Sa statue se trouve à l’angle nord-ouest du carrefour de Broadway et de Murray Street.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.