Ne manquez pas !
Accueil / Est / Pennsylvanie, le lieu de naissance des Etats-Unis

Pennsylvanie, le lieu de naissance des Etats-Unis

Pennsylvanie, le lieu de naissance des Etats-Unis
4.2 (83.64%) 11 votes

La Pennsylvanie est un des principaux Etats industriels et miniers du pays. Mais c’est aussi et surtout l’Etat « Clef de voûte », le véritable lieu de naissance des Etats-Unis, le site d’une bataille cruciale de la Guerre de Sécession, l’Etat d’où s’est répandue en Amérique la coutume des arbres de Noël.

La Pennsylvanie est un des principaux Etats industriels et miniers du pays. Mais c’est aussi et surtout l’Etat « Clef de voûte« , le véritable lieu de naissance des Etats-Unis, le site d’une bataille cruciale de la Guerre de Sécession, l’Etat d’où s’est répandue en Amérique la coutume des arbres de Noël. Fondée en 1681 par le Quaker anglais William Penn, la Pennsylvanie fut appelée Birthplace of the nation en raison du rôle primordial qu’elle joua durant la Révolution américaine.

La Guerre Franco-Indienne (French and Indian War) est le nom utilisé par les américains pour désigner la Guerre de 7 ans (de 1754 à 1763). Cette guerre opposa les forces coloniales britanniques aux forces coloniales françaises toutes deux à la conquête des territoires américains. Les adversaires étaient aidés de tribus indiennes (Hurons et Algonquins pour les Français, et Iroquois pour les Anglais). Au terme du conflit, les Français perdent la plupart de leurs territoires en Amérique du Nord (sauf quelques îles des Caraïbes et Saint Pierre et Miquelon). Les Anglais quant à eux, acquièrent le Canada et conservent l’est des Etats-Unis actuels. De nombreux combats eurent lieu en Pennsylvanie ce qui en fait un haut lieu de mémoire de la guerre de 7 ans. La fondation historique de la ville de Pittsburgh date de cette époque.

Philadelphie
« Berceau de la Nation« , l’imposante métropole située entre les rivières Delaware et Schuylkill, Philadelphia fut autrefois la capitale des premiers Etats de l’Union.

Fondée en 1682 par le Quaker anglais William Penn, la ville fut baptisée du nom de l’ancienne cité biblique de Philadelphia. Elle atteint au 18e siècle son âge d’or économique et culturel. Siège du premier Congrès américain à partir de 1774, la ville devint le principal foyer politique à l’époque de la Révolution.
La Déclaration d’Indépendance fut signée le 4 juillet 1776 dans la Salle des Assemblées du gracieux bâtiment de briques d’Independence Hall où se rencontrèrent Thomas JeffersonBenjamin Franklin et les signataires du document.

La mythique Liberty Bell, la Cloche de la Liberté, aujourd’hui fêlée, et dont on dit qu’elle fut la première à sonner après la Déclaration d’Indépendance, y est toujours exposée. Benjamin Franklin (1706-1790) est enterré dans le cimetière de la Christ Church, au nord-est d’Independence National Historical Park.

De 1777 à 1788 Philadelphie retomba sous domination anglaise puis, de 1790 à 1800, elle devint la capitale des Etats-Unis d’Amérique.

Deux maisons typiques à visiter : Betsy Ross House où fut cousu le premier drapeau américain, et la maison d’ Edgar Allan Poe, dans laquelle l’auteur du Scarabée d’Or écrivit ses œuvres les plus célèbres.

A découvrir aussi Elfreth’s Alley, et sa trentaine de demeures anciennes, la plus vieille rue des Etats-Unis.

Ne manquez pas de visiter le magnifique Philadelphia Museum of Art, le quartier restauré «Society Hill», près des docks. Charmantes boutiques, restaurants et atmosphère bohème.

Harrisburg
Capitale du « Commonwealth de Pennsylvanie »  depuis 1912, Harrisburg occupe une position centrale, nœud commercial de communication de l’Etat à quelque 160 kilomètres à l’ouest de Philadelphie. Bordée par la Susquehanna River, la cinquième ville de l’Etat par sa population, est entourée d’une plaine agricole fertile.
Construit entre 2002 et 2006 sur l’emplacement de l’ancien capitole par l’architecte Joseph Huston dans un style « renaissance italienne » l’impressionnant capitole d’Etat est surmonté d’un dôme haut de 83 mètres, inspiré de celui de la basilique Saint-Pierre de Rome. A visiter pour sa somptueuse architecture intérieure, son escalier monumental qui rappelle celui de l’Opéra de Paris, ses sculptures et fresques murales et ses deux chambres au somptueux mobilier.

A Harrisburg se tient une fois par an, en Janvier, le Pennsylvania Farm Show, plus grand événement agricole couvert des Etats-Unis. Une bonne occasion pour se plonger dans la culture rurale de l’Amérique, avec des présentations d’animaux champions, des concours de dance, de la musique rock and country et une fantastique offre des spécialités gastronomiques régionales.

Hersey
A dix kilomètres à l’est de la capitale, la petite ville de Hershey a bâti sa renommée sur le chocolat. C’est là que naquit en 1857 l’industriel et philanthrope américain  Milton S. Hershey et qu’il implanta sa célèbre fabrique de chocolat, la Hershey Chocolate Company. Une entreprise d’où sortent aujourd’hui les célèbres KissesRese’sKit Kat, sans oublier les fameuses barres de chocolat.On vient ici pour visiter Hershey’s Chocolate World, où sont reconstitués, pour le grand public, les principaux procédés de fabrication des chocolats Hersey, mais aussi pour le parc d’attraction Herhey Park, pour ses manèges et ses montagnes russes.

Lancaster
A 90 km à l’ouest de Philadelphie se trouve Lancaster, dans le « Dutch country ».
Les sectes Amish (les «gens simples») et Mennonite, originaires de Suisse et d’Allemagne, poussées par leurs profondes convictions religieuses et leur refus du «monde moderne», s’y établirent dès 1709 pour cultiver la terre.
Leurs membres, estimés aujourd’hui à 150 000 aux Etats-Unis, s’habillent encore comme il y a trois siècles, et préfèrent les chevaux aux machines pour travailler la terre.
Visitez l’Amish Farm and House, où les membres de la communauté présentent un aperçu de leur mode de vie. Le marché central de Lancaster regorge de produits culinaires et d’artisanat Amish.
Une des attractions les plus appréciées de la région, est la découverte des « Covered bridges« , les ponts couverts de Lancaster.

Gettysburg
A moins d’une heure de route au sud-ouest de la capitale Harrisburg se trouve Gettysburg, où s’affrontèrent, lors de l’une des plus grandes batailles de la Guerre de Sécession, les armées de l’Union et de la Confédération.
Cette lutte sans merci coûta la vie à plus de cinquante-mille hommes.
Abraham Lincoln y prononça, le 19 novembre 1863, l’émouvant discours baptisé Gettysburg Address.

Pittsburgh
Deuxième plus grande ville, à l’ouest de l’Etat, historique « capitale du charbon et de l’acier » située au confluent des rivières Monongahela et Allegheny, Pittsburgh fut une puissance considérable durant larévolution industrielle.
Dès le début du 18e siècle, des chasseurs auraient investi cette région dans laquelle des troupes françaises érigèrent en 1754 le Fort Duquesne, saisi par les Anglais en 1758 puis incendié. Sur cet emplacement s’éleva par la suite le Fort Pitt. La ville qui se développa autour de Fort Pitt devint rapidement une cité industrielle qui, au début du 19e siècle avait déjà la réputation d’être une « smoky city« , triste, sombre et enfumée. Un aspect qui, grâce à un vaste programme d’assainissement, n’est plus le sien aujourd’hui.
Le centre de Pittsburg est délimité par les deux cours d’eau enserrant le quartier des affaires appelé Golden Triangle et à l’intérieur duquel Fort Pitt trône au cœur de Point State Park. De Mount Washington, accessible par funiculaire, on bénéficie d’une remarquable vue sur l’ensemble de la ville.
Le Carnegie Institute contient une excellente collection de beaux-arts, un musée d’histoire naturelle et une bibliothèque.
La Cathédrale du Savoir, c’est ainsi que l’on appelle ce bâtiment de 42 étages de Pittsburgh, l’unique université gratte-ciel.

Bethlehem
Cité de l’acier, à 65 km au nord de Philadelphie, Bethlehem est aussi pour l’Amérique la ville de Noël.
Les Moraviens y apportèrent leur tradition du sapin de Noël; à l’époque de Noël, une étoile électrique de trente mètres de haut se dresse au sommet de la South Mountain toute proche.

Valley Forge, où l’armée de Washington, à moitié morte de faim, prit ses tristes quartiers d’hiver en 1777-1778, est maintenant un Parc d’Etat aux nombreux monuments et « memorials ».

New Hope, de l’autre côté du fleuve Delaware, face au New Jersey, est une agréable colonie d’artistes. Vous pouvez faire un tour sur le vieux Delaware Canal dans une péniche halée par des mulets.

Le New Hope et Ivyland Railroad vous emmènera sur un parcours de 22 km en train, à travers les paysages superbes du Comté de Bucks.

Le Bucks County Playhouse, théâtre installé dans un moulin construit autour de 1780, présente toute l’année des productions de Broadway.

Monts Pocono
Les Monts Pocono, dans le nord-est de la Pennsylvanie, à deux heures de route de New York, offrent 3.000 kilomètres carrés de collines verdoyantes, de lacs, de rivières, de cascades, de magnifiques vallées et d’un feuillage spectaculaire en automne.

Le Delaware Water Gap est la porte des Poconos. C’est une très belle gorge où dévalent les cascades. La région des Poconos recèle de nombreuses stations de vacances, dont certaines sont ouvertes toute l’année. C’est un paradis du ski, du canoë-kayak ou de la spéléologie.

Née à Philadelphie, l’anthropologiste Margaret Mead (1901-1978). Le linguiste et activiste politique Noam Chomsky est né à Philadelphie en 1928. La danseuse et chorégraphe Martha Graham (1894-1991) naquit à Pittsburgh, de même que le danseur Gene Kelly (1912-1996). Le sculpteur Alexander Calder (1898-1976), créateur des Mobiles, est né à Philadelphie. Andy Warhol (1928-1987), l’un des fondateurs du Pop Art vit le jour à Pittsburgh. L’actrice Grace Kelly (1929-1982) vit le jour à Philadelphie. Eux aussi natifs de Philadelphie, Richard Gere, né en 1949; Bill Cosby, né en 1937. Philadelphie est la ville de naissance du saxophoniste John Coltrane (1926-1967), du saxophoniste Stan Getz (1927-1991), du saxophoniste Grover Washington Jr (1943-1999), considéré comme le fondateur du smooth jazz, et du bassiste Stanley Clarke, né en 1951. Le guitariste de jazz et chanteur George Benson naquit à Pittsburgh en 1943. L’écrivain, poète, dramaturge et féministe Gertrude Stein (1874-1946) vit le jour à Pittsburgh.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.