Ne manquez pas !
Accueil / New York / Morris-Jumel Mansion, une demeure historique à New York

Morris-Jumel Mansion, une demeure historique à New York

Morris-Jumel Mansion, une demeure historique à New York
4 (80%) 2 votes

Une belle demeure de style palladien, construite en 1765 par le colonel anglais Morris sur une élévation de terrain dominant Manhattan et la Vallée de la Harlem River.

George Washington l’occupa durant la guerre d’indépendance. La très fortunée Eliza Jumel la racheta en 1810 et la décora dans le style Empire. La maison fut rachetée par la ville en 1903.

L’une des dernières maisons de l’époque coloniale de New York se trouve à la limite nord de Harlem, à l’angle sud-ouest de la 160e rue, pratiquement au carrefour d’Edgecombe Avenue, au-dessus de la Harlem River.

Plus ancienne maison de Manhattan, Moriss-Jumel Mansion occupe une situation relativement idyllique au milieu d’un jardin arboré.

Elle fut construite en 1765 dans le style traditionnel aux allures palladiennes des maisons en briques, avec un perron à colonnes, pour le colonel Britannique Roger Morris.

Son emplacement élevé, dans un secteur aéré et encore rural, était idéal pour la construction d’une demeure de vacances.
La maison de deux étages est caractéristique par son portique et par son grand salon octogonal, parfaite pièce de réception, situé sur l’arrière.

Au sous-sol, on découvrira la cuisine d’époque coloniale, avec son four et sa collection d’ustensiles, ainsi que les pièces de service.

Durant l’automne 1776, elle abrita le quartier général de George Washington. Sa situation dominant la vallée de Harlem et le centre de Manhattan en faisait en effet un endroit militairement stratégique.

Après la guerre, la maison devint une taverne avant d’être achetée, en 1810 par le négociant en vins Stephen (Etienne) Jumel (1754-1832), d’origine française.

Jumel légua l’hôtel particulier à sa femme Eliza qui, très riche veuve, y vécut jusqu’à sa mort en 1865.

Achetée par la ville en 1903, Morris-Jumel Mansion est aujourd’hui un musée de la période révolutionnaire. Elle est encore équipée de son mobilier d’époque, de style géorgien.

Une visite permet de se faire une idée de ce que pouvait être toute la moitié nord de Manhattan aux 18e et 19e siècles : une zone rurale parsemée de villages d’immigrants et de maisons de maîtres.

On remarquera notamment, en sortant de Morris Jumel Mansion l’étonnante rue aux maisons en bois dotées d’un escalier extérieur, sur Sylvan Terrace.

Pour s’y rendre : Métro ligne C jusqu’à la 163e rue. Quittez la station par les escaliers sud-est. Passez devant l’épicerie C-Town. Empruntez l’escalier de pierre sur le côté gauche de St. Nicolas Avenue. En haut de l’escalier, engagez-vous dans Sylvan Terrace, voie sans issue à la fin de laquelle se trouve Morris Jumel Mansion.

Ouvert du mercredi au dimanche, de 10 h à 16 h.
A voir autour de Morris Jumel Mansion :  Fort Tyron – Les Cloîtres – Dyckman Farmhouse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.