Ne manquez pas !
Accueil / New York / Empire State Building

Empire State Building

Empire State Building
4.8 (95%) 4 votes

Cet immeuble de style art-déco reste sans doute l’un des plus célèbres (et peut-être l’un des plus beaux) du monde. Visible de tous les endroits de la ville, il est devenu l’un de ses symboles les plus forts et l’élément le plus aisément reconnaissable de sa skyline.

Dans les années 1860, l’homme d’affaires William Astor se fit construire sur ce site, alors encore rural, une maison particulière dans le style Brownstone. En 1893, cette maison céda la place au premier hôtel « Waldorf Astoria« .Et c’est sur ce même emplacement, en bordure de la 5e avenue, que l’on érigea l’Empire State Building, à partir de 1929, au plus fort de l’expansion immobilière des années 1920.

A l’origine du projet se trouvent le self-made-man milliardaire John Raskob et l’industriel Pierre du Pont. Le projet prit naissance en septembre 1929, quelques semaines seulement avant le crash boursier de Wall Street.

Il s’agissait pour les investisseurs d’un projet d’immeuble de bureaux purement spéculatif, destiné à générer le meilleur retour sur investissement. Réalisés sur des plans du cabinet Shreve, Lamb et Harmon, les travaux (dont le coût s’éleva à 40 millions de dollars de l’époque) durèrent moins de deux ans et l’on utilisa pour la construction des méthodes d’avant-garde.

La démolition du grand hôtel Waldorf Astoria débuta le 1er octobre 1929 .

 

Au plus fort des opérations, 3 500 personnes furent employées sur le chantier. Tous les dix jours, l’immeuble s’élevait de quatorze étages.

A ce rythme les travaux prirent fin 45 jours avant la date prévue, et pour un coût légèrement inférieur au budget estimé.

 

Le 1er mai 1931, l’immeuble était inauguré, mais les effets de la Grande Dépression en ralentirent l’exploitation, l’ESB ne restant occupé qu’à moitié jusqu’à la fin de la Seconde guerre mondiale.

D’une hauteur 381 mètres (1 250 pieds), l’ESB compte 102 étages (dont 85 étages de bureaux) éclairés par 6 500 fenêtres, et desservis par 1 860 marches et 73 ascenseurs (dont six réservés aux marchandises).

Il resta le plus haut du monde jusque dans les années 1970. Il est à nouveau le plus haut building de New York depuis la disparition des tours jumelles du World Trade center.

Au-dessus du 102e étage se dresse depuis 1951 un pylône en trois parties surmonté d’une antenne. Haut de 68 mètres, il pèse 60 tonnes et sert de relais hertzien.

 

 

Il remplace la tourelle de métal et de verre, originellement prévue pour l’amarrage des dirigeables Zeppelin, et immortalisée par le film King Kong en 1933.

L’extérieur de cette gigantesque tour est en pierre calcaire et en granit de l’Indiana. La construction de l’armature nécessita quelque 60 000 tonnes d’acier.

Le gratte-ciel repose sur des fondations de 17 mètres de profondeur, s’appuyant elles-mêmes sur un sol rocheux.

Les sous-sols abritent, outre des entrepôts, de formidables installations de climatisation.

A l’intérieur de l’ESB
Par les entrées situées dans les 33e et 34e rues, on accède au hall (le Lobby) dont les murs sont revêtus de marbre européen et où l’on peut voir les représentations de l’Empire State Building lui-même et des Sept merveilles du Monde antique.

Une série d’ascenseurs transporte les visiteurs du lobby à la plateforme d’observation (l’Observatory). Un premier groupe d’ascenseurs relie le rez-de-chaussée au 80e étage en un peu moins d’une minute.

Au niveau du 79e étage l’Empire State Building fut heurté un jour brumeux de juillet 1945 un avion B-52, qui s’encastra dans la face nord de l’immeuble, tuant 14 personnes, mais n’endommageant qu’assez peu la structure.

Le sommet de l’ESB est régulièrement illuminé à l’occasion de fêtes à célébrer, de commémorations à marquer ou hommages à rendre.

Cet immeuble de style art-déco reste sans doute l’un des plus célèbres (et peut-être l’un des plus beaux) du monde. Visible de tous les endroits de la ville, il est devenu l’un de ses symboles les plus forts et l’élément le plus aisément reconnaissable de sa skyline.

Grâce à de nouveaux investissements réalisés dans l’infrastructure, les aires publiques et les services, l’Empire State Building a attiré des locataires de premier ordre issus d’une variété de secteurs du monde entier. La robuste technologie de diffusion du gratte-ciel émet toutes les principales chaînes de télévision et stations FM du marché métropolitain de New York.

L’Empire State Building a été désigné l’immeuble favori de l’Amérique dans le cadre d’un sondage mené par l’American Institute of Architects.

Visiter l’Empire State Building
Depuis son ouverture en 1931, l’Observatoire de l’Empire State Building, l’une des merveilles du Monde moderne, a reçu la visite de plus de 110 millions de personnes.

Toute une procédure a été mise en place pour canaliser le grand nombre des visiteurs et assurer la sécurité.

Le premier passage obligatoire, après avoir pénétré dans le lobby par l’entrée principale sur la 5e avenue, est celui du poste de sécurité, similaire à ceux qu’on trouve dans les aéroports. L’attente sera proportionnelle au nombre de visiteurs.

A noter : les bouteilles, les objets en verre, les trépieds d’appareil photo sont interdits. Il n’y a pas de vestiaire ni de consigne à bagages. On évitera donc de s’encombrer d’objets ou de sacs volumineux.

La seconde file d’attente se trouve au niveau des guichets de vente de billets.
Vous ferez l’économie d’une attente qui peut être longue en cas de beau temps, si vous avez pris soin d’acheter votre billet en ligne ou de vous être muni du New York City Pass.

Une fois vos billets en poche, il vous faudra vous placer dans une nouvelle file d’attente afin d’accéder aux ascenseurs.

La montée s’effectue en deux « voyages », au moyen de deux ascenseurs successifs, et donc avec une nouvelle file d’attente entre à mi-chemin.

Ces différentes attentes sont fort bien organisées, le personnel est nombreux et efficace, et des couloirs à ruban sont à chaque fois disposés de façon à éviter toute bousculade. Si l’attente semble parfois longue en haute saison et aux heures de pointe, sachez prendre votre mal en patience : vous vous apprêtez à visiter l’une des merveilles du monde moderne.

La visite de l’ESB nécessitera cependant entre deux heures au minimum et une demi-journée.

La Plateforme d’observation
On découvre de l’observatory un panorama impressionnant qui peut par temps clair s’étendre jusqu’à  une distance de 130 km, jusque vers les Etats du New Jersey, du Connecticut, du Massachusetts, et bien sûr de New York.

Non moins magnifique est la vue que l’on a, de jour comme de nuit, sur l’île, toute en longueur, de Manhattan.

Les principaux points de repère :

Au Nord : la New York City Public Library et Bryant Park, le Rockefeller Center, avec la façade en gradins du General Electric Building, St Patrick Cathedral, Central Park et le Metropolitan Museum of Art, le Yankee Stadium et plus à gauche, Columbia University, Riverside Church et le George Washington Bridge enjambant l’Hudson River.

Au Nord-Est : Grand Central Terminal, le Pan Am Building, Lever House, le Segram Building, Queensboro bridge, la pointe facilement reconnaissable du Chrysler Building, ainsi que Socony Building et les bâtiments de l’ONU.

A l’Est : L’East River, l’entrée du Queen’s Midtown tunnel et le Bellevue Hospital.

Au Sud-Est : Peter Cooper Village et Stuyvesant Town, puis le Williamsburg Bridge, le Manhattan Bridge et le Brooklyn Bridge enjambant l’East River.

Au Sud : La Little Church Around the Corner (sur le côté nord de la 29e rue), le New Life Insurance Building, les deux buildings du Metropolitan Insurrance Building, Madison Square Park et le Flatiron Building, Washington Square Park et son Arch, et plus au sud le Woolworth Building, l’Upper New York Bay et le Verrazano Narrows Bridge.

Au Sud-Ouest : Greenwich Village, la Statue de la Liberté et Ellis Island, ainsi que le World Financial Center.

A l’Ouest : l’enfilade oblique de Broadwy, le Madison Square Garden, le General Post Office et le rand magasin Macy’s.

Au Nord-Ouest : l’entrée du Lincoln Tunnel, Port Authority Bus Terminal, McGraw Hill Building, Times Square et le Theater District et plus loin le Lincoln Center for the Performing Arts.

 

L’observatoire est ouvert chaque jour de 8 heures à minuit. Les derniers ascenseurs partent à 11h15.

Tarifs : Adultes 18$, jeunes (12-17) 16$, enfants (6-11) 12$, seniors (62+) 16$.
Un audio tour (en six langues dont le Français) est disponible au prix de 6$.

Star internationale particulièrement photogénique, l’ESB apparaît dans de nombreux films : Annie Hall, Manhattan, Nuits Blanches à Seattle, Quand Harry rencontre Sally, Taxi Driver, Superman 2, Shaft, Sur les Quais, Independance Day, King Kong, Kramer contre Kramer…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.