Ne manquez pas !
Accueil / Magazine / Cracker Barrel, un style Old America

Cracker Barrel, un style Old America

Cracker Barrel, un style Old America
4.7 (93.33%) 3 votes

Un de mes restaurants favoris aux Etats-Unis, quoique faisant partie d’une chaîne, est le « Cracker Barrel ». Il fascine pour plusieurs raisons : d’abord son cadre. On pourrait dire qu’il est ringard, vieille Amérique en pleine nostalgie, un relent des siècle passés où tout apparaissait comme des rêves à accomplir, des domaines à conquérir.

Par André Girod

Il est des lieux incontournables lorsque vous allez souvent dans un pays : les restaurants ! Lorsque vous avez repéré, au cours de vos déplacements, un restaurant qui a retenu votre attention, vous le mettez sur votre liste des «must», mauvais américanisme qui indique qu’il faut y retourner.

Un de mes favoris aux Etats-Unis, quoique faisant partie d’une chaîne, est le «  Cracker Barrel ». Il fascine pour plusieurs raisons : d’abord son cadre. On pourrait dire qu’il est ringard, vieille Amérique en pleine nostalgie, un relent des siècle passés où tout apparaissait comme des rêves à accomplir, des domaines à conquérir. Dés l’entrée, cette longue rangée de fauteuils à bascule donne le ton. On imagine les pionniers fatigués du labeur de la journée, en train de se balancer, une pipe en maïs à la bouche.

Poussez la porte et là au plafond, contre les murs, sur des stands, une panoplie de vieux outils, instruments de toutes sortes qui vous plongent dans le monde des fermiers du 19e siècle.

Enfin, des plats simples de nos grand-mères à des prix très abordables et vous faites la queue pour rentrer. Gens simples, sans prétention, noirs et blancs qui viennent en famille goûter à cette cuisine copieuse mais sans tralala.

J’ai pris quelques photos et des filles comme Shannon, souriante, nous accueillent, un nounours entre les bras. Vous voyez c’est familial, sans prétention.

Classé pour la 19e année consécutive, meilleur restaurant familial aux Etats-Unis, Cracker Barrel a connu des troubles intérieurs car sa politique d’embauche était des plus conservatrice. Mais tout est retombé dans l’ordre actuel. La discrimination a disparu, ce que semble dire le manager du restaurant de Pennsylvanie à l’auteur.
Pourtant comme toute affaire florissante, tout est parti d’une idée simple par un individu qui n’avait aucune idée que ce qu’il lançait allait faire sa réussite. Ce Dan EVINS travaillait dans une station service dans une petite bourgade totalement paumée : Lebanon dans le Tennessee.

Devant la montée des enseignes fast food, il pensa que le restaurant conventionnel comme on le connaissait encore à l’époque, pouvait prospérer.

Il construisit avec l’aide d’un ami un restaurant familial en y incorporant un «  Country store », ces petites boutiques de campagnes que l’on voyait dans chaque village : nourriture, matériel agricole, appareils ménagers, genre quincaillerie. Il ramassa autour de chez lui un lot de «  vieilleries » venant de fermes, garages, magasins et même des particuliers et des brocantes.

Il décora son restaurant avec ces objets insolites. Le bouche à oreille fit le reste. «  Cracker Barrel », tous sur le même style a plus de six cents restaurants aux Etats-Unis et rare aucun à l’étranger !

Donc le 19 septembre 1969, à Lebanon s’ouvrit le premier Cracker Barrel.

Le reste est histoire ou légende !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.