Ne manquez pas !
Accueil / Ouest / Reno, la « Plus grande petite ville du monde »

Reno, la « Plus grande petite ville du monde »

Les néons qui enjambent l’avenue principale se chargent de vous le rappeler, Reno est la « Plus grande petite ville du monde ». C’est en tout cas la deuxième destination touristique du Nevada, derrière Las Vegas.

Reno est  située au nord-ouest du Nevada, au cœur d’une fantastique région désertique d’altitude (une moyenne de1 300m au-dessus du niveau de la mer), aux pieds de la Sierra Nevada et à une quarantaine de kilomètres au nord  du lac Tahoe.

C’est ici la bordure occidentale du « Grand Basin« , une zone qui s’étend jusqu’à Salt Lake City (Utah) et dont les eaux, n’ayant aucun écoulement vers la mer, ne disparaissent que par évaporation.

Jusqu’à la fin des années 1950, Reno fut la capitale du jeu aux Etats-Unis, avant d’être détrônée par sa rivale Las Vegas, à l’expansion fulgurante.

L’histoire de Reno débute au milieu du 19e siècle avec l’arrivée d’un groupe de pionniers dans une fertile vallée, dite Truckee Meadows, traversée par Truckee River, sur la route vers la Californie, le California Trail.

Lorsqu’en 1959 fut découvert à quelques kilomètres  le fantastique filon du Comstock Lode, les pionniers du Truckee Meadows jouèrent un rôle important dans les communications entre la ville minière de Virginia City, fabuleusement enrichie et le port de San Francisco.

Les pionniers s’enrichirent en fournissant aux prospecteurs un pont à péage pour traverser la rivière, un hôtel, des restaurants, et du matériel nécessaire à l’exploitation des mines d’or et d’argent.

Ainsi fut finalement créée Reno, le 13 mai 1868.

Si l’on arrive à Reno par Virginia Street, on passe sous une arche, de dimensions modeste, mais néanmoins symbole de la ville.

La « Reno Arch » fut érigée en 1926 à l’occasion de la « Transcontinental Highways Exposition » dont elle affichait le nom et la date. Au terme de l’exposition il fut décidé de conserver l’arche de façon permanente. Depuis 1929, l’arche est revêtue du slogan qui désormais symbolise cette ville de 225 000 habitants : « Reno, la plus grande petite ville du monde » (Reno, the biggest little city in the world).

Le développement économique de Reno se produisit à partir de 1872, avec l’arrivée de la voie du chemin de fer du Virginia and Tuckee Railroad. Mais c’est surtout à partir de 1931 que la ville prit véritablement son essor, non seulement lorsque la loi du Nevada autorisa l’ouverture de casinos, mais aussi avec l’assouplissement des procédures relatives au divorce dans le Washoe County, dont Reno est le siège.

Reno fut ainsi longtemps connue comme la « Capitale du divorce » tandis que Las Vegas restait la « Capitale du mariage ».

L’expansion des Casinos dans le reste du Nevada, mais surtout le fantastique développement de Las Vegas dans ce domaine, ont fait de l’ombre au secteur du jeu à Reno à partir des dernières années du 20e siècle.

Les casinos, une vingtaine au total, bien que sans commune mesure avec ceux de la grande sœur « Sin City » au sud de l’Etat, sont la première attraction touristique de Reno et méritent une visite. Et pas seulement pour les tables de cartes ou pour les machines à sous, mais pour les restaurants, buffets, animations et spectacles qu’ils proposent.

Sur le plan international, Reno est une fois par an au centre de l’actualité aéronautique avec les célèbres Reno Air Races (Reno National Championship Air Races), courses aériennes qui se tiennent au nord de la ville chaque mois de septembre et attirent des passionnés d’aviation du monde entier.

Autre temps fort annuel pour Reno, avec la tenue du festival de Burning Man dans la « ville éphémère » de Black Rock City dont elle se trouve être la plus proche. Le Burning Man Festival, créé à San Francisco en 1986, s’est déplacé dans le désert du Nevada en 1990. Cet étonnant festival, dans lequel chacun est à la fois acteur et spectateur, regroupe quelque 50 000 personnes entre fin août et début septembre, durant la semaine précédant Labor Day.

Pour les sportifs, Reno est un excellent point de départ pour le « mountain bike »  en été, et pour le ski (dans les stations de Mt RoseHeavenlySugar BowkDiamond Peak ou Squaw Valley) en hiver.

C’est aussi une étape parfaite pour qui souhaite visiter la Washoe Valley (deux grands parcs régionaux), Virginia City, la capitale d’Etat Carson City, le Lac Tahoe ou Pyramid Lake.

A partir de Reno, vous pourrez aussi rejoindre la « Route la plus solitaire » (The Loneliest Highway in America), la célèbre mais extrêmement peu fréquentée Route 50 qui traverse d’Ouest en Est les régions arides et semi-désertiques du Nevada et permet d’atteindre Salt Lake City (Utah) en une dizaine d’heures de conduite.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.