Ne manquez pas !
Accueil / Centre Ouest / Montana, le Pays du Grand Ciel

Montana, le Pays du Grand Ciel

Montana, le Pays du Grand Ciel
4.5 (90.91%) 11 votes

Un des Etats les moins peuplés et les plus ruraux, le « Pays du Grand Ciel » est remarquablement diversifié, doté de magnifiques faune et flore et des pics majestueux des « Rocky Mountains ».

La tradition indienne voulait que ces vastes pâturages de buffles soient leur terre promise. Le Montana attira les prospecteurs d’or et d’argent. Il en a gardé pour témoignage une centaine de villes fantômes.

Les explorateurs Lewis et Clark parcoururent l’actuel Montana en 1805, rapidement suivis par des trappeurs français et anglais, jusque dans les années 1840. Puis vinrent les chercheurs d’or, dans les années 1860, qui y bâtirent les premières villes. Le Montana est le pays des élans, des bisons, des ours gris vivant en liberté dans une nature authentique.

Le Montana possède la plus importante population d’ours grizzlys (Ursus arctos horribilis) après l’Alaska. Les ours se trouvent regroupés presque exclusivement dans le nord-ouest de l’Etat, dans le Glacier National Park. Les panneaux et les conseils de prudence ne manquent pas : respectez-les. La rencontre entre l’homme et l’animal se termine souvent mal… Garder ses distance est la plus sage précaution à respecter, non seulement pour sa propre sécurité et celle de sa famille, mais aussi afin de respecter l’intimité des ours.

Le Montana est le pays des populations natives;  douze tribus sont encore installées dans l’Etat.

Quarante pour cent du territoire de l’Etat sont situés dans les Montagnes Rocheuses (Rocky Mountains; point culminant Granite Peak 4 300 m); le reste du territoire est constitué par un haut plateau herbeux qui s’abaisse progressivement vers l’Est.

Le Montana est le quatrième plus vaste Etat des Etats-Unis, après l’Alaska, le Texas et la Californie.

Les principaux cours d’eau traversant l’Etat sont le Missouri, et les rivières MilkFlathead et Yellowstone, cette dernière étant la plus longue rivière du nord du pays sur laquelle ne se trouve aucun barrage.

Le Montana possède aussi la rivière reconnue par le Guiness Book des Records comme étant la plus petite du monde : Roe River, affluent du Missouri « étend » son cours sur une longueur de 61 mètres, à proximité de Great Falls.

Glacier National Park et une partie du Yellowstone national Park se trouvent dans le Montana.

Au nombre de ses principales villes le Montana compte : Billings, Helena, Missoula, Great Falls, Butte, Bozeman, Glasgow ou Three Forks.

Glacier National Park
Glacier National Park, dans le nord-ouest de l’Etat, comprend plus de 400.000 hectares de magnifiques paysages de montagne. Cinquante glaciers et 200 lacs sont accessibles en voiture ou à pieds. On y trouve environ 1.600 km de pistes d’excursion. Entrée du parc à St Mary et West Glacier.

 

Helena
La capitale du Montana, se trouve dans la région centre-sud. La ville fut fondée en 1864 à la suite de découverte de gisements aurifères.

Vous pourrez visiter par le train du «Ravin de la Dernière Chance» (The Last Chance Creek), l’endroit ou les premiers filons d’or furent découverts. En 1888, durant la « fièvre de l’or », il y avait à Helena plus de millionnaires que dans le reste du monde.

Excursion en bateau aux défilés de la Montagne Sauvage.

 

Butte
Butte, à 130 km à l’ouest, est un important centre de prospection du cuivre. Pour découvrir les anciennes techniques minières et la vie des pionniers, visitez le Musée Mondial de la Mine.

Vous pouvez aussi faire une visite de la Mine de Cuivre d’Anaconda.

A proximité de la ville se trouve le parc d’Etat des Grottes de Lewis et Clark .

 

Missoula
Butte A près de mille mètres d’altitude dans l’ouest de l’Etat, Missoula s’étend au fond d’une spacieuse vallée creusée par la  Clark Fork River et ses affluents. Siège de l’Université du Montana, Missoula doit sa réputation internationale à ce que l’on a appelé le groupe des « Ecrivains du Montana« , Norman MacleanRick BassErnest Hemingway ou Richard Brautigan entre autres, lesquels ont étudié, enseigné ou vécu dans cette ville souvent citée dans leurs œuvres.

 


Great Falls
La plus grande ville du Montana est un important centre industriel concentré sur l’extraction et la transformation des métaux. Elle fut fondée en 1883 à proximité des Chutes du Missouri dont elle tire son nom, chutes remontées à grand peine quelques décennies auparavant par les explorateurs Lewis et Clark. Great Falls s’étend au coeur des grandes plaines du Montana, à l’est du massif  des Rocheuses. Great Falls est la patrie de l’artiste Charles M Russel (1864-1926) , peintre des grands espaces et témoin de la vie dans l’Ouest.

 

Custer Battlefield National Monument
C’est le célèbre champ de bataille de Little Big Horn où, les 25 et 26 juin 1876 les Sioux et les Cheyennes du Nord infligèrent aux troupes américaines, commandées par le général George L. Custer, une écrasante défaite.

 

Le Montana est l’Etat de naissance de l’acteur Gary Cooper, né à Helena en 1901. C’est aussi celui du réalisateur David Lynch, né à Missoula en 1946.

La Rivière Yellowstone, affluent du Missouri, prend sa source dans les montagnes du Wyoming et se jette dans le Missouri après avoir traversé les paysages magnifiques du Montana, comme ici aux abords de Livingston.

Dans l’est de l’Etat, près de la ville de Crow Agency, Little Bighorn Battlefield National Monument commémore le terrible affrontement des 25 et 26 juin 1876, entre les Indiens Chioux et Cheyennes d’une part, et des troupes du 7e de Cavaleries commandées par le Lieutenant Colonel George Custer d’autre part. Ce fut, au terme de presque trois siècles de « Guerres Indiennes », une des dernières tentatives des Natives pour maintenir leur mode de vie ancestral. L’affrontement se solda par une écrasante défaite de Custer qui, avec une grande partie de son armée, perdit ici la vie sous la détermination des guerriers Lakotas et Cheyennes.

Au cours des années 1860, un jeune pionnier nommé John Bozeman originaire de Géorgie ouvrit une piste entre Fort Laramie, Wyoming et Virginia City à travers les plaines de l’est du Montana, peuplées d’Indiens hostiles. Il conduisit un premier groupe en 1863 par la route de l’actuel Bozeman Pass (1740 mètres d’altitude, 20 km à l’est de la ville de Bozeman). Dans la vallée de la Gallatin River, Bozeman est la 5e ville du Montana.

La capitale du Montana fut fondée en 1864 sur un emplacement nommé « Le Ravin de la Dernière Chance » par un groupe de quatre prospecteurs originaires de Géorgie. Helena est une petite capitale rurale située à plus de 1.200 mètres d’altitude. Enneigée une partie de l’hiver, la ville connaît les étés chauds et secs des régions continentales.

Mémoire de ce que fut l’architecture d’Helena dans les années 1870, Reeder’s Alley fut fondée entre la fin des années 1860 et 1882 par Louis Reader. Une rue aux dimensions modestes, l’une des plus anciennes du Montana, et dont le principal attrait réside dans le charme d’un autre temps qui émane.

Capitale de l’Etat du Montana depuis 1889, Helena était déjà capitale en 1875, lorsque le Montana n’était qu’un territoire. Le Capitole fut achevé en 1902. A cette époque, Helena était la ville la plus peuplée de l’Etat.

Missoula et sa vallée vus du grand « M » installé à flanc de colline par les étudiants de l’Université du Montana. Un sentier permet d’accéder à ce point de vue en 45 minutes de marche. A droite et au premier plan, le Washington-Grizzly Stadium, domaine de l’équipe universitaire de football des Montana Grizzlies.

Peu de villes sont à ce point proches des activités de nature et de plein air que Missoula. Au coeur de la ville, la Clark Fork River est le paradis des adeptes du Kayak (ou un peu moins sportif mais très plaisant, de la « descente en pneu » sur des kilomètres du cours de la rivière). Des sentiers de randonnée permettent d’accéder aux sommets des montagnes environnantes ou dans le massif de la toute proche Lolo National Forest recreation area.

Bute doit son existence à la découverte des gisements aurifères de Silver Bow Creek en 1864. L’or ne fit pas long-feu, les filons ne tardant pas à s’épuiser. C’est le cuivre, dont la demande fut considérable durant la Première guerre mondiale qui allait faire de Butte la « Colline la plus riche au monde ». Le sous-sol de la ville est aujourd’hui un dédale de puits et de tunnels d’ou sortirent plus de deux milliards de dollars d’argent, d’or, de cuivre et de zinc.

Le temps de la prospection minière est révolu, mais plus d’une douzaine de « chevalements » parsèment encore les collines rappelant le passé de Butte. Butte conserve aussi précieusement ses immeubles à l’architecture typique de l’Ouest au début du 20e siècle, lorsqu’elle était la ville des magnats du cuivre, mais aussi celle des rêves de fortune déçus et des « lieux de débauche ».

Le puissant et massif Heavens Peak (2 739 m), l’un des 15 sommets de plus de 2 700 mètres de la Livingston Range, une chaîne qui s’étend du nord du Montana au sud de la province canadienne de Colombie Britannique.

Un paysage propice à la méditation, des rives aux chemins de randonnée enfoncés au coeur de la nature, mais aussi le lac le plus étendu de Glacier National Park. Un endroit idéal pour observer au lever du jour, élans, cerfs, mais aussi (et avec la plus grande prudence) ours noir d’Amérique et Grizzly.

Aussi rouges que ceux du Yellowstones sont jaunes, les autobus de Glacier National Park ont conservé un style d’autrefois.

Glacier National Park est le domaine d’une vie sauvage foisonnante : reptiles, poissons, insectes, oiseaux, mammifères… Plus de 60 espèces de mammifères y sont répertoriées. Parmi les plus connues et les plus aisément visibles, ce Bighorn Sheep, peu timide et qui fait la joie des visiteurs.

Comme tous les Parcs Nationaux, Glacier compte un grand nombre de sentiers de randonnée. Celui-ci conduit de Logan Pass Visitors Center (2 225 mètres) jusqy’à Hidden Lake, sur un trajet encore partiellement enneigé jusqu’au début de l’été.

Principale ville de la Blackfeet Indian Reservation, Browning compte un peu plus de mille habitants (3.500 avec les communautés environnantes), sur une population totale d’environ 10 000 habitants pour l’ensemble de la réserve. Browning est le siège du gouvernement de la réserve, dons les autres villes sont Heart Butte, Blackfoot, Starr School, Babb, Saint Mary, Kiowa, et East Glacier.

Blackfeet Nation, le domaine des Indiens Pieds-Noirs, à l’Est de Glacier National Park et en bordure de la frontière avec le Canada. Au nombre des 564 tribus que comptent les Etats-Unis, les Black-Feet sont parmi les six qui vivent aujourd’hui sur leurs terres ancestrales (comme les Navajo, les Hopi, les Pueblos, les Crow, et les Seminole).

Sur la Route 89, entre Glacier National Park et Great Falls, Choteau (1 800 habitants) tient son nom d’une familles de trappeurs français (Chouteau) des 18e et 19e siècles. Pierre Chouteau donna par ailleurs son prénom à la capitale du Sud Dakota.

La ville fut fondée en 1883 pour héberger les ouvriers lors des grands travaux destinés à domestiquer les chutes (great falls) du fleuve Missouri afin d’en exploiter l’énergie hydroélectrique.

Ce site, occupé pendant des millénaires par des populations indiennes, reçut pour premier visiteur blanc l’explorateur Meriwether Lewis, en 1805, lors de la célèbre expédition Lewis et Clark partie à la découverte du Nord Ouest du continent. Cinq puissantes chutes ralentirent le cours de l’expédition : un mois fut nécessaire à leur contournement.

La route 93 conduisant de Missoula à Glacier National Park butte sur Flathead Lake qu’elle contourne par l’ouest. Au sud du lac, Polson est localement célèbre pour ses cerisiers et pour son annuel Festival de la Cerise. C’est surtout une station d’été avec ses plages et ses hôtels en bordure du lac.

Lent et massif, le train traverse la petite communauté de Raynesford au sud-est de Great Falls.

Station thermale située au centre géographique du Montana, Lewinston (6 000 habitants) naquit d’une brève ruée vers l’or dans les années 1880.

Paysage rural le long de la route 87.

Le long de la Route 12, quelque part dans la prairie au nord de Billings et de Forsyth. Une communauté née en 1908 à l’occasion de la construction des voies ferrées du Pacific Railroad, et pratiquement abandonnée depuis 1920. Quelques personnes vivent encore dans ce paisible décor de bout du monde.

Solitaire et infinie, la route traverse les étendues vallonnées du Big Sky Country.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.