Ne manquez pas !
Accueil / Centre Est / Detroit, l’ancienne capitale de l’automobile

Detroit, l’ancienne capitale de l’automobile

Detroit, l’ancienne capitale de l’automobile
4.4 (88.89%) 9 votes

« Motor City », fut longtemps réputée comme capitale mondiale de l’automobile. Cinquième plus grande ville des Etats-Unis, elle produisit au temps de sa splendeur plus de véhicules que tout autre ville du monde.

Detroit est située dans le sud-est de l’Etat de Michigan, sur la rive droite de la Detroit River et sur la rive sud-ouest du Lac St.Clair, entre le lac Huron et le lac Erié, à la frontière des Etats-Unis et du Canada.

La ville ne compte plus aujourd’hui qu’un peu plus de 700 000 habitants, alors que 1,8 millions de personnes vivaient et travaillaient dans la grande cité industrielle au début des années 1950.

Alors très connue pour son importante industrie automobile (Ford, Général Motors, Chrysler, etc..) Détroit produisit jusqu’aux années 1950 le quart des voitures fabriquées aux USA. S’y ajoutait une importante industrie de pièces de rechange, ainsi que d’autres secteurs industriels tels que la transformation des métaux, la fabrication de machines de bureau, les produits pharmaceutiques et les colorants.

La ville fut fondée en 1701 sur les ordres de Louis XIV par Antoine de la Mothe Cadillac comme poste frontière et base commerciale. Elle s’appela alors Fortchartrain d’Etroit, mais tomba en 1760 aux mains des Britanniques.  En 1796, elle échut aux Etats-Unis, puis fut entièrement détruite par un incendie en 1805, après d’effroyables épidémies de malaria et de choléra.

Après sa reconstruction, Detroit tomba de nouveau pour un an, en 1812, aux mains des Anglais. L’achèvement du canal de l’Eriéen 1825 donna un grand essor commercial à la ville. C’est alors que s’installèrent les industries métallurgiques (wagons et locomotives) qui prirent rapidement de l’importance et qui servirent de base à l’ industrie automobile. C’est en 1899 que R.E. Olds installa la première fabrique d’automobiles (Oldsmobile) de Detroit, suivi la même année par Henry Ford.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.