Ne manquez pas !
Accueil / Ouest / Death Valley National Park

Death Valley National Park

Death Valley est l’une des régions les plus chaudes de la planète, avec des températures maximales moyennes de 46°C en juillet. C’est aussi l’endroit le plus sec d’Amérique du Nord, avec une pluviométrie annuelle inférieure à 5 centimètres en fond de vallée.

Death Valley est l’une des régions les plus chaudes de la planète, avec des températures maximales moyennes de 46°C en juillet. C’est aussi l’endroit le plus sec d’Amérique du Nord, avec une pluviométrie annuelle inférieure à 5 centimètres en fond de vallée.

Un climat extrême en grande partie dû à la présence des reliefs environnants et de la barrière de la Sierra Nevada à l’ouest. Une configuration qui, non seulement barre le passage à l’humidité provenant du Pacifique, mais en outre emprisonne en fond de vallée les masses d’air chauffées par le soleil.

S’ajoutent à cela un ensoleillement que ne filtre aucun nuage, et l’absence d’une végétation qui aurait dans le cas contraire adouci les températures.

Les records de température positive et négative ont été relevés au niveau de Furnace Creek, toutes deux au cours de l’ année 1913, avec un maximum de 56,6° C le 10 juillet, et un minimum de – 26° C le 8 janvier. Et c’est cette même année qu’a été relevé le record de pluviométrie avec une hauteur annuelle exceptionnelle de 11,5 cm.

Au niveau de Badwater Basin, la Vallée de la Mort atteint son point le plus bas, à 85,5 mètres au-dessous du niveau de la mer. Pour que l’altitude d’une région terrestre soit négative, un climat aride s’impose : sous un climat plus humide, la dépression aurait été remplie d’eau douce, constituant un lac, ou, en bordure des côtes, aurait été envahie par la mer.

D’autres régions d’Amérique du Nord et du Sud se trouvent au-dessous du niveau de la mer : Salton Sea en Californie(-69m); Lago Enriquillo en République Dominicaine (-46m); Salinas Chicas en Argentine (-40m). Beaucoup plus profondes, les dépressions d’Afrique de l’Est, ou d’Asie : Quattara en Égypte (-133m); Denakil en Ethiopie (-125m); Lac Assal à Djibouti (-155m); Turpan Pendi en Chine (-154m).

Les pionniers perdus
Dans cet environnement où l’eau fait cruellement défaut, où les cultures sont impossibles et les étés sont insupportables, une présence humaine éparse a toujours existé. A commencer par celle, séculaire, des indiens Shoshoni à la poursuite de troupeaux, puis par celle de prospecteurs et de mineurs, attirés par le rêve de l’or et la présence, bien réelle, de borax.

Mais la réputation de cette vallée (et le nom sinistre qui allait lui être donné) tient à un événement qui fit alors sensation : la disparition de pionniers en 1949.

Les premiers immigrants européens à découvrir la Vallée de la Mort furent un groupe de pionniers à la recherche d’une voie permettent de se rendre de Salt Lake City, Utah, jusqu’en Californie où sévissait alors la fièvre de l’or. Deux ans plus tôt, une expédition, l’expédition Donner, avait connu une fin tragique en coupant par le nord et s’était retrouvée bloquée par la neige en plein hiver dans la Sierra Nevada.

L’affreuse aventure avait marqué d’autant plus marqué les esprits que les survivants avaient dû se livrer au cannibalisme. La voie de la Sierra Nevada étant donc réputée infranchissable en hiver, un groupe de pionniers eût vent de l’existence d’une autre voie par le sud.

Une centaine de wagons s’engage ainsi sur le Old Spanish Trail jusqu’à ce que l’éventualité d’un raccourci fût annoncée, qui permettrait de gagner plus de 800 kilomètres, distance énorme à la vitesses des chariots tirés par des bœufs.

Une majorité des wagons s’y aventura. Les pionniers s’y égarèrent et y restèrent piégés pendant plus de deux mois, contraints d’abattre leurs bœufs pour se nourrir et de se servir du bois de leurs wagons pour en faire cuire la viande. Un seul des membres de l’expédition perdit la vie. Mais l’endroit reçut le nom de Vallée de la Mort sous lequel il est aujourd’hui connu.

Les mines de borax
Assez rapidement on se rendit compte que le sous-sol de la vallée pouvait être une source de profit et l’on commença à exploiter du cuivre, de l’argent et de l’or, mais aussi du talc et du borax. Le borax, « l’Or Blanc du Désert » était utilisé dans l’industrie du verre, dans la métallurgie, mais aussi dans la fabrication de savon et de lessives, fut la principale production de la vallée.

Il en reste aujourd’hui quelques mines abandonnées, à l’exploitation desquelles furent employés de nombreux ouvriers chinois, et le souvenir du fameux équipage de 18 mules et deux chevaux (twenty mules team) d’Harmony Borax Works, transportant en 10 jours sur une distance de 270km des chariots de 36 tonnes de borax. Harmony Borax Works fut exploitée de 1883 à 1888.

Badwater Basin
Le point le plus bas des Etats-Unis. Une incroyable étendue de sel qui se transforme parfois en lac éphémère lorsqu’il pleut, dissolvant les couches supérieures de sel, qui se re-cristallisera avec l’évaporation en donnant à chaque fois des formes différentes.

Dante’s view
Dante’s view s’élève à 1 500 mètres au-dessus du fond de la vallée. Cette altitude, ajoutée à la possibilité de mouvements d’air, fait que la température peut y être inférieure de 14° C à ce qu’elle est à Badwater.

Devil’s Golf Course
Des monticules de sel cristallisé,  aux arrêtes tranchantes et aux formes en permanence modifiées par le vent et les rares pluies composent cette étendue peu attrayante et dans laquelle on se déplace avec difficulté.  Ce « saltar« , résultat de l’évaporation d’un ancien lac, est l’un des plus étendus des Etats-Unis. Il doit son nom à l’observation que « sur une surface aussi accidentée, seul le Diable serait capable de jouer au golf« .

Zabriskie Point
L’un des points les plus appréciés du parc : un  spectaculaire ensemble de collines érodées aux rayures jaune et ocre. L’endroit préféré des photographes, principalement au lever et au coucher du soleil.

Artist’s Palette
La palette de l’artiste, un ensemble de collines volcaniques et sédimentaires.

Sand Dunes
De ce vaste désert majoritairement sableux qu’est la Vallée de la Mort, les dunes ne représentent qu’une faible proportion. On en trouve cinq groupes seulement, et de surfaces relativement restreintes. Les dunes se forment dans les endroits où les vents sont ralentis par les formes du relief de la vallée et par la barrière de la Tucki mountain. Les vents affaiblis ne peuvent plus transporter le sable prélevé sur les massifs environnants. Les grains de quartz se déposent, tandis que les mouvements d’air en modèlent les formes.

Scotty’s Castle
Au tout début du 20e siècle, un prospecteur et aventurier  du nom de Walter Scott, faute de trouver de l’or dans la vallée, eut le talent de convaincre quelques amis fortunés des richesses potentielles du secteur; avec les avances consenties pour l’exploitation de sa prétendue « mine secrète« , il se fit construire cette excentrique maison de style colonial espagnol au cœur de l’oasis de Grepevine Canyon. Certains continuent à croire à la légende de la mine d’or et pensent que l’entrée en est camouflée dans les sous-sols du château.

Les villes fantômes
GreenwaterBallaratChloride, plusieurs villes éphémères virent le jour dans le secteur de Death Valley. Dans la plus importante, Rhyolite (située dans la partie Nevada de la vallée, près de Beatty), dont il ne reste que quelques murs en ruine aujourd’hui, vécurent, entre 1904 et 1908, jusqu’à 10 000 habitants.

Conseils pratiques
La meilleure saison pour visiter la Vallée de la Mort s’étend d’octobre à mars. Quelle que soit la période de votre visite, quelques précautions sont à prendre et quelques règles à respecter : réserver les randonnées au début de matinée et aux fins d’après-midi, emporter beaucoup d’eau et boire souvent, être muni d’un chapeau et de lunettes de soleil, emprunter uniquement les routes principales et en cas de panne, rester près de son véhicule en attendant les secours.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.