Ne manquez pas !
Accueil / Ouest / Californie (Sud)

Californie (Sud)

Californie (Sud)
4.5 (90%) 6 votes

Pour beaucoup de gens, la Californie du Sud signifie Los Angeles, Hollywood, Disneyland, et une côte qui s’étend jusqu’à la frontière mexicaine. C’est bien plus que cela. Des vallées fertiles et des déserts arides. Une côte océanique d’une beauté sauvage parsemée de missions blanches construites par des prêtres espagnols. Et à l’intérieur du pays de fabuleuses stations de vacances et des montagnes impressionnantes.

La partie méridionale de l’État de Californie, le plus peuplé des États-Unis, a pour voisins au sud  le Mexique et à l’Est l’Arizona et le Nevada. Une région bordée par l’Océan Pacifique, parsemée d’importantes zones désertiques, mais dans laquelle on trouve deux zones urbaines de grandes importance : celle de Los Angeles (deuxième métropole du pays en nombre d’habitants) et celle de San Diego.

Une région attractive pour les visiteurs, elle est l’un des grands centres du tourisme aux Etats-Unis tant pour son climat agréable tout au long de l’année, que pour ses plages, ses grands espaces naturels et ses parcs d’attraction mondialement connus (Disneyland et Universal Studios pour les plus fréquentés).

Le sud de la Californie (South California ou encore SoCal) est par tradition le domaine des grandes firmes cinématographiques et télévisuelles, de la production musicale et du divertissement en général. On y trouve les entreprises aux ramifications mondiales que sont UniversalWarner Bros20th Century FoxSonyParamountMGMWalt Disney CompanyDeamworks

Los Angeles County 
Dès 1542, des navires espagnols arrivèrent dans la baie de San Pedro, mais il fallut attendre 1781 pour que le gouverneur espagnol de la Californie, Don Felipe de Neve, crée dans la plaine marécageuse l’endroit qu’il nomma El Pueblo de Nuestra Señora la Reina de los Angeles de Porciuncula.

Los Angeles County, c’est aujourd’hui un peu plus de 10 millions d’habitants, répartis en 88 municipalités, dont la plus connue et la plus peuplée est « The City of Angels« , la ville de Los Angeles.

D’autres municipalités ont acquis une véritable célébrité en grande partie grâce au cinéma et aux séries télévisées, et sont aussi l’objet de flux touristiques importants: Hollywood (qui fait en fait partie de la ville de Los Angeles), est considérée comme la capitale du cinéma, Beverley Hills, synonyme de luxe et domaine des plus riches et des plus célèbres, Long Beach, où l’on peut visiter le Queen Mary, mais aussi Santa Monica célèbre pour ses plages, ou Pasadena, où l’on ne manquera pas la visite du Old Pasadena District. Ces 88 municipalités sont par commodité réparties en diverses régions de tailles variables, Los Angeles, East LA, West Side, San Fernando Valley, San Gabriel Valley, Antelope Valley, South Bay…

Inland Empire
Une dénomination non officielle, remontant aux années 1950, pour regrouper les villes du « Grand Los Angeles » et plus précisément des comtés de San Bernardino et de Riverside, zone géographique que l’on peut même étendre  jusqu’à celle entourant Palm Springs.

Un peu plus de quatre millions de personnes y vivent. Une région il y a encore quelques décennies entièrement dédiée, en dépit de son climat semi-aride, à la culture de la vigne et à celle des agrumes, et désormais de plus en plus habitée. Les vignobles familiaux sont cependant toujours présents et méritent une visite, ainsi que les vergers consacrés à la culture des pommes. Inland Empire est aussi une région de montagnes, de randonnées et de ski, autour des stations de Big BearIdyllwind et Lake Arrowhead.

Orange County
Anheim, dans le comté d’Orange, à 44 km au sud de Los Angeles, se trouve l’une des attractions les plus visitées de Californie et des États-Unis, Disneyland : 80 hectares de féerie et d’amusement, et des attractions à couper le souffle. On visitera aussi Disney California Adventure (le second parc du Disney Resort) ainsi qu’un autre parc à thème, Knott’s Berry Farm(dans la ville de Buena Park) et ses attractions pour amateurs de sensations fortes.

Entre l’océan et les dunes de Laguna BeachHeisler Park est un lieu de promenade rêvé avec ses sentiers de randonnée, ses jardins et son refuge marin. A découvrir encore à Laguna Beach le Crystal Cove State Park, et à Newport Beach, le ferry conduisant à Balboa Island.

San Diego
En 1542, le navigateur portugais Juan Rodrigues Cabrillo débarqua à Point Loma. Mais ce n’est que deux siècles plus tard, en 1769, que l’Espagnol Junipero Serra, père Franciscain, fonda la Mission de San Diego, première colonie européenne sur la côte ouest de l’Amérique du Nord.

Ville au climat agréable toute l’année, San Diego est la deuxième plus grande cité de Californie derrière Los Angeles, avec près 1 400 000 habitants. Une très grande ville donc, mais à l’ambiance agréable et décontractée très appréciée des touristes, bordée de plages invitant à la baignade pratiquement toute l’année.

Old Town, la vieille ville aux antiques maisons d’adobe se concentre autour de Washington Square. On y découvrira Ramona’s Marriage Place(1825), le Old Spanish CemeteryPresidio Park et le Junipero Serra Museum.

Dans le vaste Balboa Park (deuxième plus grand parc urbain du monde) situé au centre de la ville, se trouvent le National History Museum, la Fine Arts Gallery et le trés réputé Zoo de San Diego.
A découvrir aussi, Cabrillo National Monument sur la pointe sud de Point Loma, ainsi que l’Old Lighthouse datant de 1855. Un point d’où l’on peut observer chaque année la migration des baleines grises.
Ville frontalière, San Diego fait face à la ville mexicaine de Tijuana.

Les déserts
A 140 km à l’Est de San Diego, Palm Springs est une station de loisirs, dans le désert, ouverte toute l’année.

A 290 km au nord-est de San Diego, entre la route 15 et la route 40, se trouve le Mojave National Preserve qui fut jadis un pays minier.

Plus au sud, le long de la Highway 10, Joshua Tree National Park est le domaine de la variété de yucca connue sous le nom d’Arbre de Josué.

A nord de los Angeles, en bordure des limites du Nevada, c’est  Death Valley (la vallée de la Mort), l’endroit le plus bas en altitude (85m au-dessous du niveau de la mer) et le plus sec des Etats-Unis.

Deuxième ville la plus peuplée des Etats Unis (après New York), Los Angeles s’étend sur 1 300 km² pour près de 4 millions d’habitants, et sur 4 300 km² pour 12 millions d’habitants pour le Grand Los Angeles.

Dans cette ville extrêmement étendue, patchwork de multiples quartiers, Downtown Los Angeles peut être considéré comme le centre géographique. C’est en tout cas celui des affaires et de l’administration, celui des gratte-ciel et des monuments incontournables pour le visiteur.

Ville principale de la Californie (et deuxième plus grande des Etats Unis) Los Angeles compte un grand nombre d’architectures remarquables telles ce surprenant Disney Concert Hall signé Frank Gehry.

Plusieurs communautés chinoises sont implantés à Los Angeles. La plus connue est celle qui s’étend sur quelques blocks au niveau North Broadway et East Street. Cette très ancienne communauté, qui compte aujourd’hui 15 000 habitants, fut déplacée ici lors de la construction d’Union Station dans les années 1930.

Peut-être plus encore que d’autres grandes villes américaines, Los Angeles est un patchwork des nombreuses communautés qui s’y sont implantées depuis sa création, l’une des plus anciennes étant la communauté Hispanique dont le cœur géographique est situé dans le Pueblo de Los Angeles.

Hollywood, le miroir aux alouettes le plus célèbre du monde. Autrefois capitale du cinéma, domaine des plus grands studios et demeure des stars, Hollywood vit aujourd’hui sur les souvenirs étoilés d’un passé prestigieux.

A Anaheim, dans le Comté d’Orange, Disneyland est l’ancêtre des grands parcs de loisirs modernes et l’une des attractions les plus populaires de Californie. Situé à quelque 35 kilomètres au Sud Est de Los Angeles, le parc fut inauguré en 1955.

Entre Santa Monica et Marina del Rey, Venice doit son nom aux canaux artificiels qui y furent creusés au début du 20e siècle sous l’impulsion du millionnaire du tabac Abott Kinney. C’est un endroit apprécié tant par le public pour sa plage et pour sa promenade sur l’Océan, que par la jet jet du cinéma et de la musique, qui y possède de belles maisons.

Ocean Front Walk, ou the Boardwalk, l’incontournable promenade sur la plage de Venice Beach. Musique, danse, spectacles, percussion, rollers, basket, musculation, shopping, restaurants, promenades à vélo… Dans une ambiance survoltée de fête permanente.

Universal Studios c’est à la fois un parc d’attraction incontournable et des studios de cinéma parmi les plus prestigieux de Californie. Attractions sophistiquées et visite de l’envers des décors cinématographiques sont donc au programme.

Signés par l’architecte Richard Meier en 1997 au terme de 12 années de construction, les bâtiments du « Getty » abritent une partie de la somptueuse collection d’art du magnat du pétrole Jean Paul Getty. On y vient tant pour la beauté des lieux (au sommet d’une des collines de Santa Monica) que pour admirer les pièces remarquables de la collection.

A Piedras Blancas comme dans nombre d’autres plages de la côte californienne le long de la Route 1 reliant Los Angeles à San Francisco, on peut faire la rencontre de ces imposants et sympathiques mammifères marins de la famille des phoques, mais auxquels leur volume et leur nez en forme d’une petite trompe a valu le nom d' »éléphants » de mer.

A la frontière entre Californie et Utah la Vallée de la Mort est une large bande désertique au climat étouffant et dont le point le plus bas est de 85 mètres inférieur au niveau de la mer. Un trajet difficile et non sans risques pour les chercheurs d’or qui se déplaçaient vers l’ouest au milieu du 19e siècle, Death Valley fut aussi une zone minière largement exploitée (borax).

Une région désertique et montagneuse du sud de la Californie. Le point le plus bas se trouve à 85 mètres au dessous du niveau de la mer. Le point le plus haut en est Telescope Peak, qui culmine à 3 353 mètres.

Le long de la maigre rivière Amargosa, sur la route de la Vallée de la Mort en venant de Las Vegas, une petite vile d’autrefois pas tout à fait abandonnée malgré les apparences. On y trouve un hôtel occupant d’antiques bâtiments, quelques anciens commerces ou vieilles stations d’essence, et surtout un opéra, l’ Amargosa Opera House, dont la présence ici est insolite et que l’on ouvre occasionnellement pour quelques spectacles.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.