Ne manquez pas !
Accueil / Sud Ouest / Santa Fe, Indienne et Hispanique

Santa Fe, Indienne et Hispanique

Santa Fe, Indienne et Hispanique
4.7 (93.33%) 6 votes

Sur les rives de la Santa Fe River, au milieu des belles Sangre de Cristo Mountains, Santa Fe jouit d’un climat tempéré et agréable. Une ville chargée d’histoire, à l’atmosphère imprégnée de culture indienne et hispanique.

A l’altitude de 2 135 mètres (la plus haute capitale des Etats-Unis), la pittoresque capitale de l’Etat du Nouveau-Mexique compte 72 000 habitants, dont une grande partie sont de souche hispanique. Elle est située sur les rives de la Santa Fe River, au milieu des belles montagnes Sangre de Cristo et jouit d’un climat tempéré et agréable; les nombreux sites historiques et l’atmosphère imprégnée de culture indienne et hispanique en font un lieu de séjour particulièrement agréable.

Lorsque les Espagnols parvinrent à cet endroit en 1609, ils trouvèrent un important village indien. Dès 1610, la localité fut élevée au rang de nouvelle capitale de la province espagnole du Nouveau-Mexique et on commença la construction de la Casa Real du gouverneur. Lors des graves soulèvements indiens de 1680, Santa Fe retomba temporairement aux mains des Indiens Pueblos, mais la ville fut reconquise définitivement en 1693 par Diego de Vargas et échut aux Etats-Unis en 1846.

L’ouverture en 1822, du Santa Fe Trail, route que l’on a utilisée jusqu’en 1880 pour se rendre à Independence (Kansas City), dans l’Etat du Missouri, fit de Santa Fe un important centre de transit pour les marchandises.

The Plaza, au coeur de al ville est une jolie place bordée d’arbres, ancienne place du marché. En son milieu fut érigé en 1862 un monument à la mémoire des soldats américains tombés au cours de la guerre contre les Indiens.

Le Palais du Gouverneur, sur le côté Nord de la Plaza, construit en 1610, portait alors le nom de Casa Real. Résidence du gouverneur espagnol du Nouveau-Mexique, il fut aménagé en forteresse qui offrit en temps de guerre gite et protection à de nombreux colons et à leur biens. Pendant le soulèvement de 1680, l’édifice fut pris par des Indiens de Taos, partiellement détruit et reconstruit dans le style pueblo. Ce n’est qu’en 1693 que les Espagnols parvinrent à reconquérir le palais. Depuis ce temps et jusqu’en 1900, il servit de State Capitol.

Le Museum of Mexico, possède de riches et interessantes collections se rapportant à l’histoire des Indiens dAmerique du Nord.
Des artisans Indiens vendent sous les arcades de bois du palais du gouverneur les produits de leur art artisanal (argent et tourquoise). Le Fine Arts Building (peinture américaine contemporaine) est annexé au musée.

La Mission of San Miguel (angle College Street et Vargal Street). Encore appelée the Oldest Church, c’est la plus ancienne église des Etats-Unis encore en activit. Elle date probablement de 1610, mais a vraisemblablement été construite par des Indiens travaillant sous la direction  des moines franciscains. A l’intérieur, modeste autel de bois peint et sculpté datant de 1798, et fondations primitives, visibles sous une plaque de verre. Dans une pièce contiguë on verra entre autres la San José Bell (datant de 1356), cloche que les Espagnols auraient apportée de San José en Andalousie.

The Oldest House
 (en face de la Mission of San Miguel), érigée probablement avant  même l’arrivée des Espagnols par des Indiens Tigua, c’est le plus ancien édifice de la ville.

Rosario Chapel (3 km au Nord-Ouest de Jefferson Street), la chapelle du Rosaire, construite dit-on en 1692 sous De Vargas.

La Cathedral of St.Francis of Assisi (au bout de San Francisco Street), construite en 1869 sur l’emplacement d’une église plus ancienne; sous le maître autel, tombeaux de plusieurs archevêques.Le Miracoulous Staircase (dans la chapelle de la Loretto Académy), escalier tournant en bois, à double spirale et sans support central, fut construit vers la fin du 19e siècle par un menuisier inconnu.

 

Christo Rey Church (au Sud-Ouest, dans Canyon Road) est un puissant édifice en adobe à l’intérieur duquel un retable sculpté datant de 1761 provient de l’ancienne St.Francis Cathedral.

Le New Mexico State Capitol (au Sud-Ouest), construit en 1966, s’inspire du style pueblo.

L’United State American Indian Art School ( à 3 km au Sud-Ouest, dans Cerillos Road), école des Arts et Métiers accueillant de jeunes Indiens.

Old Canyon Road (au Sud-Ouest), vieille piste commerciale indienne, le long de la Santa Fe River, aujourd’hui quartier de prédilection des artistes (magasins d’objets d’art).

Chaque année au week-end du Labor Day a lieu la Santa Fe Fiesta (processions, danses indiennes et divertissements).
Taos (112 km au Nord-Est; 2135 m), colonie d’artistes de 2 500 habitants, typiquement indienne et située au milieu d’une magnifique région montagneuse.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.